Le voyage

Et voilà, après 11h de vol et 24h après m’être levé, je peux enfin me coucher… à San Francisco !! 😎 Voyage sans encombre, si ce n’est qu’une fois bien sanglé sur mon siège hublot, je vois « mamie-oxygène » arriver droit sur moi avec sa machine à oxygène à roulette. Bingo, elle sera donc ma voisine pour 10h de vol entre Londres et Frisco. Une fois assise, elle débranche sa canule de la machine et la branche directe sur la sortie des masques au plafond, vous savez ceux qu’on vous montre avant chaque décollage. Ambiance. Le sourire me revient une minute après, quand une bombe atomique arrive et s’assoie deux rangées devant, avec un décolleté qui pourrait être un bon aperçu de ce que peut être le Grand Canyon…

Et que je me penche pour ranger mon sac, et que je monte sur les sièges pour ranger mes bagages, bref difficile de ne pas la remarquer et toutes les mamans donnent des coups de talons dans les tibias des monsieurs qui font semblant de me pas profiter du spectacle. De mon côté j’aborde ma voisine : « File moi le masque à oxygène Mamie, sinon c’est moi qui vais faire un arrêt cardiaque ». Là dessus l’hôtesse arrive : « Monsieur, vous désirez quelque chose ? » « Euh, oui, la jeune fille juste devant, là, s’il vous plait ! ».

Une fois la tornade passée, ma mâchoire retrouvée et l’avion décollé, je me surprend à contempler un tout autre spectacle par le hublot, beaucoup moins courant (et ayant beaucoup beaucoup moins d’admirateurs). En fait j’avais choisi un siège « hublot » pour pouvoir admirer l’Islande, le Groenland et les Rocheuses au cours du vol, mais il faut savoir que le siège 31A sur un 747 donne en plein sur l’aile, donc on contemple surtout l’aile, et éventuellement – au prix d’une douloureuse contorsion vers l’arrière – un bout du sol . Bref, nous décollons de Londres et partons vers le Nord-ouest ce qui amène le Soleil pile dans l’axe de l’aile, et fait alors apparaître les ondes de choc sur l’extrados. Superbe spectacle. La NASA avait bossé sur le sujet il y a quelques années pour identifier en vol la position des ondes de choc, mais avec un succès mitigé. Là, un beau trait d’ombre sur quasiment toute l’envergure matérialisait la position du choc aérodynamique, dû à la vitesse proche de Mach 1 (j’avais prévenu, c’est moins sexy qu’un 95D). Et au niveau 330, dans un air relativement calme, et bien l’onde de choc gigotait sur une amplitude d’un mètre à la grosse, alors que ce que ça doit être quand ça turbule !

Bref, je me remets de mes contemplations scientifico-poétiques, mate deux ou trois films, roupille à moitié en gardant un oeil sur la bombe de devant, et nous voilà San Francisco… caché par les nuages. Pas trop épais heureusement. Je récupère ma voiture, qui finalement n’est ni une Mustang ni un PT Cruiser (il n’y en avait plus) mais une … Hyundaï Sonata ! Vive le rêve américain !

Bon, je prends la route 101 direction le centre ville, et arrive sans me perdre à l’hotel, à deux pas de Fisherman’s Wharf. Il est 20h (5h heure française), mais je me décide à aller faire un tour pour voir et manger un morceau avant de me coucher. Il fait déjà nuit, pas grand chose à se mettre dans le viseur. Je me venge en allant boire une Bud au Hooters du coin. Petite photo d’ambiance pour ceux qui ne connaitraient pas…

Pour info, la fille dans l’avion était bien mieux que ça….

Allez au dodo !

9 commentaires

  1. Aie ! Aie !… tu peux pas savoir comme je t’envie… 🙁 Tout ça me rappelle pleins de chouettes souvenirs et j’espère que tu vivras ton rêve américan aussi à fond que moi : 10 après, c’est comme si c’était hier…
    Enjoy !
    PS : si tu passes à Lone Pine, A Flagstaff, ou dans ce patelin paumed juste apres la vallée de la mort… prend des photos pour moi !

  2. Tu lui as pas demandé son prénom? à tous les coups c’était Cindy!!!! Mais bon c sur, mieux vaut ne pas s’encombrer tout de suite…….surtout si tu dois garder le nez en l’air pour voir tes avions, avec la gravité du 95D tu risquerais de manquer un gros morceau du spectacle!
    Biz d’un bord de mer innondé par la pluie!

  3. Vous êtes sympa avec moi, parce que je ne sais pas par quel miracle, mais mon blog avait fait disparaitre le premier paragraphe, ce qui ne facilitait pas la lecture du reste… C’est maintenant chose corrigée. Note pour plus tard : ne pas bricoler son blog après une trop longue journée…

  4. je me rappelle en avoir montré qques unes à Robin. C’est un ptit trait noir avec du flou derrière… Mais Robin, je ne me souviens plus que l’aéro ce soit ton truc 😉 ? Tu te souviens que niveau code de calcul compressible, tous les deux… on fait pas la paire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *