Le Rêve Américain – Part XX – La Fin du Rêve

Et voilà. Après 22 jours dans ce pays, l’heure du retour dans notre vieille Europe est arrivée !! Triste ? Non. Satisfait. J’avais un programme bien chargé, et j’ai vu tout ce que je voulais voir, le plus souvent dans des conditions parfaites. Que demander de plus ?

Que retenir de ce voyage ? Quelques banalités d’abord. Les Etats-Unis, c’est grand, et rien n’est petit ou étroit. De la plus basique des places de parking, au paysage en passant par les camping cars ou les autoroutes, tout est grand. Et on s’y habitue très vite. Deuxième banalité : c’est beau. Mais ça je l’ai suffisamment dit ces derniers jours, je ne reviendrai pas là dessus. Ce qu’on retiendra aussi, c’est qu’on a beau se dire qu’on est très différent de cette culture américaine, quand on y est, on se rend compte combien elle est ancrée inconsciemment en nous. Ce qu’on y voit ou trouve peut nous étonner, mais ça ne nous surprend pas, parce qu’on l’a déjà vu un jour, au ciné, à la télé.

On retiendra aussi que les Américains sont pour le plupart des gens adorables, affables et serviables. Et très éduqués également. Peut être pas dans le sens de « cultivés », mais surtout dans le sens de « bien élevés ».
On a souvent le stéréotype de l’américain comme un de ces rednecks, au volant de son pickup avec une casquette John Deere vissée sur le crâne, un autocollant « Stars & Stripes » sur la vitre arrière, se rendant au Burger King local pour se taper un Whopper, et c’est pas faux. Il y en a plein les rues. Mais neuf fois sur dix, le redneck en question sera un mec très poli, ne dépassant pas les limites de vitesses, etc. Il ne sait peut être pas placer Amsterdam sur la carte d’Europe, mais finalement combien de français sauraient placer – disons Oklahoma City ou Boise – sur la carte des USA ? Bref, un voyage plein de petites rencontres de gens très sympa et qui pour la plupart adorent Paris. « Paris ? Ohhh I love Paris, it’s so gorgeous ! ». Par ailleurs, je n’étais pas venu pour la bouffe et j’ai bien fait, c’était le poste faible du budget. De fait j’ai pas mal tourné au burger, ce qui n’est un mal en fait puisque ce faisant, j’ai sans doute mangé plus de feuilles de salade que d’habitude.

Et si on devait citer quelques chiffres, plus de 7400km parcourus, sur un trajet qui m’aurait emmené successivement de Paris à Bruxelles, Zurich, Milan, Prague, Munich, Genève et retour à Paris. Plus de 500 heures de vacances, dont 105h assis au volant, soit une sur cinq. Rajouter à cela 180h de sommeil, quelques milliers de photos, 30L de Sprite, autant d’eau minérale, sept montages de tente et autant de démontage, une arrestation et aucun incident.

J’ai essayé de retranscrire toutes ces sensations au fil des jours sur ce blog, par la plume et l’image. J’espère que vous y aurez pris autant de plaisir à lire ces textes ou regardez ces photos que j’en ai eu à les mettre en ligne. Dès aujourd’hui, c’est déjà marrant de relire les premières étapes, qui me semblent déjà lointaine.

Cela étant dit, cela aura surtout été pour moi l’occasion de voir, visiter ou vivre toute une liste de choses qui s’étaient accumulés au cours des années, et qui pour certaines m’ont fait rêvé depuis si longtemps qu’elles ont sans doute fortement influé sur mon activité aujourd’hui. Ca peut sembler être des grands mots, mais pour autant c’est vrai. C’est en cela que ça a été plus qu’un voyage, un pèlerinage. Cela a donc été la concrétisation d’un rêve, mon rêve américain.

10 commentaires

  1. Eh bien, c’etait tres tres agreable de te lire et de voir a travers tes yeux au cours de ton periple.
    Des paysages plus magnifiques les uns que les autres, des contes aeronautiques en veux-tu en voila…

    Tu as donne envie a ceux qui n’y sont jamais alle, rappele des souvenirs a d’autres. Cependant, si je devais m’y rendre un jour, je trouverais ca frustant de ne pas t’avoir dans mes valises car a te lire, tu es un des meilleurs guides qu’on puisse esperer, en tout cas pour la partie aeronautique (c’est comme pour Duxford… avec toi, je decouvrais l’avion, son nom, son histoire et tout seul, c’etait "qu’est-ce qu’il a dit, Robin, a propos de celui-la?").

    Merci encore pour ce periple en camera embarquee!
    Et pour conclure, quelle est ta prochaine destination? 🙂

  2. Boise, c est ds l´idaho, pas dur qd meme, c´est meme la capitale… :o)

    Effectivement sympa de lire tes aventures, cela m´a rappelé les miennes il n y a pas si lgtps que ca..
    Bon retour en France et prépare toi au "reality check" et à l´amabilité ô légendaire francaise
    a+

  3. Y’a pas photo!……plus les heures passent dans les bouchons et sous les déluges Libériens plus je me dis que, tant qu’à partir le même jour….j’aurais mieux fais d’aller me piffrer de burger et peanut butter avec toi …quitte à me taper visites d’avions! :p
    Argh, chienne de life!

  4. Je viens de lire les 5 derniers épisodes d’un coup car j’étais absent. Ton road trip finit en beauté. Je confirme ce qu’a dit Florent, tu es un guide en herbe ! Le mélange entre ton texte inspire et les photos bien sympa m’a carrément donné l’envie d’aller faire un tour là-bas !
    Merci pour le voyage et à bientôt j’espère.

  5. "cette culture américaine, quand on y est, on se rend compte combien elle est ancrée inconsciemment en nous"

    Ben c’est un peu ça le probleme. On en arrive a mieux connaitre le nom des quartiers de LA ou de NY que ceux de Lyon ou Marseille! On connait par coeur les noms des différentes branches d’élite des différents corps d’armée ou de police des US! Tellement bien tout ça que pour qu’une série TV fontionne, il faut la baptisée en anglais, et encore… Et pourquoi un film comme Collision, qui se passe à LA, ne pourrait pas avoir son pendant français situé à Bordeaux? Ou un Urgences à Lyon? Ca parait meme ridicule, en le disant. Donc oui, si la société occidentale a une conscience, ou un inconscient, commun(e), c’est bien celle des US….. groumpfff….

    "De fait j’ai pas mal tourné au burger"

    Euh, et donc, le résultat, niveau tour de taille? Humm Mr Hood?

    "plus de 7400km parcourus"

    Boudiou, moi qui croyait avoir bcp roulé avec mes 4000km en Nouvelle-Zélande!! 😮

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *