He did it !


Il l’a fait ! En toute sérénité. Calais Douvres en une douzaine de minutes, sans bateau, sans aeroglisseur, sans train, sans avion et pas à la nage non plus. Sincères félicitations à Yves Rossy qui devient, 99 ans après l’exploit de Louis Blériot, le premier homme à traverser la Manche, avec juste une petite aile pour le sustenter et quelques petits réacteurs pour le propulser. Quelles différences avec un avion alors, me direz-vous ? Et bien tout simplement que tout le pilotage, toute la gestion de la trajectoire, se fait uniquement par le corps du pilote. Pas de commandes de vol, pas de surface mobile, pas de manette des gaz, juste un corps humain, qui fait tourner, monter et descendre. Autre différence également, c’est qu’il est pour le moment impossible de décoller en l’état et a fortiori d’atterrir. Mais mon petit doigt me dit que Fusion Man ne va pas s’arrêter en si bon chemin et qu’il va continuer à développer la technique de vol autour de son aile jusqu’à la rendre pleinement utilisable.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.