PNW’13 – Day 1 – To Yellowstone

La veille, l’avion qui m’avait amené à Salt Lake City et celui qui m’avait poussé jusqu’à Idaho Falls, m’avaient fait voir un paysage magnifique à base de lacs salés, de montagnes rocheuses et de plaines agricoles largement irriguées, avec ses champ en forme de grands ronds verts, jaunes et marrons sous un beau ciel bleu. Vue du ciel, une grande peinture impressionniste se déroulait sous nos ailes.

Rampe d’arrosage d’époque

Ce matin, vu d’en bas, avec un ciel plus menaçant, l’impression est différente. Pas de doute, l’Idaho est une terre agricole, et les avions épandeurs genre Dusty sont déjà en action au dessus des gigantesques rampes d’arrosages automatiques. A deux heures d’ici, le parc de Yellowstone m’attend. Sous un gros nuage noir.

On the (wrong) road

Inconsciemment, j’ai commencé par prendre une mauvaise route dont l’interminable ligne droite pointait vers une trouée bleue juste à droite de ce gros grain. Mais il a bien fallu se rendre à l’évidence, et corriger vers l’Est. La chaîne des Grands Tetons apparaît droit dans le pare-brise, des rampes d’arrosages à droite et à gauche. Puis la route s’enfonce dans un petit relief qui m’amène droit sur Mesa Falls. Un petit rayon soleil m’autorise à prendre mon petit dej en face d’un bel arc-en-ciel.

Mesa Falls

Ce n’est qu’une étape et il me faut avancer. On a beau être le premier jour de l’été, Yellowstone se situe sur un haut plateau à près de 2000m d’altitude, et les dernières neiges n’ont disparu que récemment. Le temps est frisquet. Voir froid. Au fur et à mesure que je remonte la Madison River, les gouttes tombent, les degrés aussi et l’averse menace de se transformer en neige. J’arrive enfin au camp des Rangers de Madison, l’occasion de se rencarder sur les horaires. Pas ceux du camping, ni de l’épicerie local, mais ceux des geysers.

Véritable stars du parc, ils en ont toutes les facéties et attributs. Apparitions plus ou moins prévisibles, plus ou moins fastueuses, nouvelles stars, gloires déchues, service de sécurité, fan clubs et autres groupies. Le plus bankable est Old Faithful Geyser, qui ravit les foules de ses irruptions toutes les 90min depuis plus d’un siècle. L’existence du bassin géothermique de Yellowstone a été une des raisons même de la création du Parc National et du concept de parc national par la même occasion. Les autres stars du parc sont les ours. Mêmes facéties, mêmes attributs. La relation avec le public est toutefois beaucoup plus complexe. Tout le monde a envie d’en voir un, mais pas de trop près. Toutes les ranger stations vous propose d’emporter un bear spray avec vous, sorte de bombe de Baygon Vert niveau quadrupède plantigrade, qui projette un jet de sauce au poivre à près de 10m pour faire reculer la Bête. On m’avait prévenu avant de venir : il t’en faudra un. Oui mais à 100$ le Baygon Vert, pour un truc que vraisemblablement vous n’allez pas utiliser, ça fait mal. Je décide donc que je ferai sans.

L’horaire annoncé pour la prochaine représentation de Old Faithful me laisse juste le temps d’emprunter Firehole Drive, de faire une ou deux photos de mes premiers bisons et de pécheurs à la mouche. Oui, « Et au milieu coule une rivière », c’était à deux pas d’ici.

My first bison

Fly fishing

La route défile et les premières fumeroles commencent à apparaitre. J’arrive avec 5min d’avance sur l’horaire estimé, mais le Geyser est déjà en pleine irruption, c’est loupé, et de toutes façons un bison bloque la route au beau milieu du parking. Ca me laisse une heure et demi pour découvrir la loge centenaire et manger un morceau.

Je prends place sur les bancs placés en arc de cercle autour du geyser. Il fait toujours gris et froid, je me caille et ce n’est pas la tranche de tomate mal décongelée de mon sandwich qui va me réchauffer. Au fur et à mesure les bancs se remplissent, la pression monte, éruption prévue 13:07. A l’heure prévue, nous n’aurons droit qu’à la bande annonce, la star ne fait que s’échauffer pour le grand show. Au loin Grand Geyser éructe en grande pompe. Old Faithful ne s’exprimera que mollement 10min plus tard.

Old Faithful

Upper Geyser Basin

Le soleil refait une apparition alors que je me lance sur le parcours de l’Upper Geyser Basin, un chemin hors sol qui vous emmène de source chaude en geyser en zone dévorée par le soufre. Hors sol car la terre est par endroit rendue tellement molle par l’activité géothermique que vous pourriez passer à travers. Toute la palette de couleur y passe, et au loin Beehive donne de la voix.

Upper Geyser Basin

Upper Geyser Basin

Beehive

Upper Geyser Basin

Upper Geyser Basin

Morning Glory

Upper Geyser Basin

Le dieu météo me lâche un dernier rayon de soleil pour éclairer Morning Glory la bien nommée, et ce sera tout. Le chemin du retour se fera sous la pluie et froid jusqu’au parking. Je laisse tourner le moteur 20min histoire de me réchauffer. Aujourd’hui au planning, il y a Grand Prismatic – LA source chaude de Yellowstone, à 1/4h de route. Une trouée bleue arrivant du sud m’invite à tenter le coup. Arriver au parking, douche froide : le sentier qui mène au point de vue est fermé, parce qu’un ours a été repéré dans les parages la veille. Welcome to Bear Country.

Déçu de ne pas pouvoir faire Grand Prismatic, et vexé de n’être apparemment pas le bienvenu, je taille la route vers le sud du parc où il fait a priori meilleur de toutes façons. Ici sur la rive sud du Yellowstone Lake, c’est West Thumb,  un autre basin de geyser aux couleurs plus bleutées.

West Thumb Geyser Park

West Thumb Geyser Park

West Thumb Geyser Park

West Thumb Geyser Park

West Thumb Geyser Park

Puis la fin de la journée arrivant, il est temps de prendre la direction de Canyon Village, point central du parc, qui m’accueillera pour la nuit. La route longe le lac est ces superbes panoramas jusqu’à arriver sur la Yellowstone River qui coule vers le nord. Le soleil est revenu et donne des couleurs incroyables à la Hayden Valley qui s’étend devant moi. J’arrive à Mud Vulcano, au nom explicite, une source chaude qui a transformé la terre en argile grisâtre secoué de spasmes et d’aérophagie. Le temps d’en faire le petit tour, le temps se bouche complètement, la température tombe d’un coup, et c’est en courant sous le grésil que je regagne le confort de la voiture. Un orage sévère me tombe dessus, éclairé par un soleil rasant sur l’horizon. Les panoramas sont magnifiques à travers les essuie-glaces, mais les photos attendront. Arrivé à Canyon Village l’orage est passé et les routes luisantes sous la lumière rasantes fument comme dans un mauvais film d’horreur. Je récupère mon emplacement de camping l’accueil, qui me demande de ne pas m’aventurer au fond du camping car un ours s’y est réfugié dans un arbre et les Rangers tentent de le déloger. Ce sera la première des nombreuses fois où je me serai dit « t’aurais dû acheter ce bear spray ».

Tente Quechua plantée, la journée n’est pas terminée pour autant. Le soleil doit donner comme il faut sur le Canyon, creusé par la Yellowstone river au sud du Village. En chemin un attroupement de voiture sur le bas côté attire mon attention. Ce sont deux wapitis qui broutent à quelques mètres de la route. Je fais comme les autres et le 200mm s’avère bien suffisant. On est à deux pas du village, tout près du Canyon, c’est à dire sans doute l’endroit le plus touristique du parc. Et pourtant ils broutent comme si de rien n’était. Ici les animaux sont chez eux, et vous vous y êtes invité.

Bull elk

Bull elk

Je pousse sur North Rim qui surplombe le Canyon par le… nord. C’est stupéfiant. Le Grand Canyon c’est grand, mais celui de Yellowstone c’est un chef d’oeuvre de couleurs. Une peinture sur toile. Les bras m’en tombent et le 70-200 aussi. Comment tuer le stabilisateur bêtement le premier jour des vacances, well done. Heureusement le reste de l’optique marche encore. Je rentre au camp, avale un burger et part me coucher sans demander mon reste, complètement éreinté par cette première journée. Mais bon Dieu que c’est beau ici.

Yellowstone Canyon from North Rim

Lower Falls

This is yellow

Yellowstone Canyon from North Rim

Retrouvez toutes les photos ici

Day 1 - Idaho Falls to Canyon Village

Day 1 – Idaho Falls to Canyon Village

Un commentaire

  1. superbe récit et très belles photos Robin; on s’y croit, surtout quand on connait
    j’ai adoré nos 3 jours la bas en aout 2012 et je n’ai qu’une envie, c’est de retourner la bas un peu plus longtemps
    il me reste encore les photos à traiter
    je poursuis l’aventure en lisant ton palpitant récit
    merci pour le partage
    Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *