NZ Day 5 – Kia Ora

La veille au soir, la Grande Machine à Laver était passée du mode rinçage au mode séchage, la grosse pluie cédant brutalement sa place à un énorme coup de vent. En reprenant la route le matin, les feuilles et des branches jonchent le sol. Décidément, nous sommes au beau milieu d’une sale perturbation. Mais heureusement le vent a relativement nettoyé le ciel et des trouées bleues apparaissent de-ci de-là. Nous démarrons rapidement, direction Te Puia, une sorte de parc touristique sur le thème de la géothermie et de la culture Maori. Arrivés sur place le timide soleil s’est déjà caché derrière son grand nuage mais la pluie semble vouloir nous laisser tranquille pour la matinée.
Silver Fern

Tiki

Tiki

Tiki

Nous commençons par être accueillis « Maori Style » par le Chef local. Ca à beau être de la soupe à touristes, disons que quand un gros bébé tatoué se lance sur vous les yeux exorbités en pointant une lance, vous vous posez quand même la question « à quel moment va-t-il s’arrêter ? ». Mais bon pour finir c’est sympa, on vous accueille dans la grande maison commune Te aronui a rua, sculptée de toutes parts, on vous explique les chants, les coutumes, l’art et la symbolique des tatouages et des tiki, ces sortes de totems racontant chacun une histoire. Te Puia héberge d’ailleurs une des rares écoles de sculptures de tiki, que nous avons aussi l’occasion de visiter et de voir des jeunes, tous maoris, s’appliquer au burin et au marteau. Personnellement j’ai un faible pour l’art figuratif des totems, leurs grimaces, leurs couleurs, leurs tatouages. Ici tout est sculpté, les tiki, les maisons, les pirogues, mêmes les niches placées en hauteur qui servait à protéger la nourriture… ou les trésors.

Traditions Maori

Traditions Maori

Traditions Maori

Pataka

Tiki

Maison traditionelle Maori

Cerise sur le gâteau, la présentation se conclue par une initiation aux danses locales et donc l’occasion pour votre serviteur de dérouler son premier haka ! Pas forcément très impressionnant, il faudra encore travailler la choré et la carrure… La visite du parc se poursuit pour découvrir l’autre aspect du site : la géothermie. Le long d’un chemin se frayant entre les boues bouillantes, les trous soufflants, les mares fumantes, les geyser pulsants, vous sentez qu’il y a une vie sous vos semelles. Malgré le temps redevenu maussade, la ballade au milieu de cette porte des enfers nous est agréable.

Source chaude

Geyser

Te Puia

Porte des Enfers ?

Soufrière

Geyser

Le parc nous également l’occasion de voir nos premiers kiwis, l’animal, pas le fruit. Malheureusement il est difficile de croiser ces boules de plumes en pleine nature. D’une part parce qu’ils sont nocturnes, d’autre part parce qu’ils n’en reste plus beaucoup après l’introduction du chien, du chat et du furet au siècle dernier. A travers tout le pays, un réseau de réintroduction du kiwi s’est mis en place et Te Puia y participe. Les visiteurs ont l’occasion de voir un couple dans un nocturarium dans lequel on vous demande de faire silence. Apparemment le groupe de chinois qui nous précède ne comprend pas l’anglais et exprime sa stupéfaction à la vue de l’animal par des beuglements plus que sonores.

Sculpteur de Tiki

Tiki en gestation

Une fois les narines bien sulfurées, nous partons respirer de l’air frais un peu plus au Nord, dans la Redwood Forest, une tentative de plantation de quelques essences d’arbres par les colons du siècle dernier pour savoir lesquelles pousseraient le mieux ici. Sauf qu’ici tout pousse et cent ans plus tard, la pépinière s’est transformée en une forêt d’immenses sequoias, platanes, bouleaux, au milieu desquels les fougères et autre produits locaux ont décidé de s’inviter. Comme toujours devant un arbre géant de 60m on se sent ridiculement insignifiant, mais apparemment le groupe de chinois arrivé avec nous préfère exprimer son effarement par des beuglements plus que sonores. Habituez-vous, ils sont plus d’un milliard… Nous les quittons en empruntant un chemin de randonnée qui nous amène

Treehugging @ Redwood forest

Silver Fern

Redwood Forest

Redwood Forest

Redwood Forest

Nous poussons la route jusqu’à Green Lake et Lake Tarawera, histoire de constater que la végétation locale est luxuriante, composée d’un mélange de fougères, de simili-palmiers et de conifères beaucoup plus conventionnels. Mais tout cela est bien vert. Le temps du tree hugging étant terminé, nous reprenons la route au sud direction Taupo, toujours le long de la ligne d’activité volcanique. Le temps se dégage sérieusement et le soleil de fin de journée enlumine le paysage, avec sa verdure aux stéroïdes, ses moutons, ses forêts, ses mamelons. Les précipitations récentes ont gonflé tous les cours d’eau et les chutes d’eau sont pleines. Un petit arrêt à Huka Falls nous le confirme. Ce petit goulet dans lequel s’écoule le lac Taupo est gonflé à bloc avec un débit impressionnant. Arrivés au camping, nous croisons les doigts en regardant le soleil se coucher sur un ciel à peu près dégagé. Au programme du lendemain, randonnée au milieu des volcans du parc Tongariro, un peu plus au Sud.

Green Lake

Lake Tarawera

Huka Falls

Retrouvez toutes les photos ici.

Day 5 – De Rotorua à Taupo par le lac Tarawera

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *